Vous êtes ici :
faire des tractions

Les différentes façons de faire des tractions

Lorsqu’on parle de tractions, on a souvent tendance à se focaliser sur deux variantes principales. Il s’agit plus précisément de celles en pronation et celles en supination. Il y a pourtant les versions lestées qui permettent essentiellement de diversifier ces mouvements de musculation. Pour distinguer la différence entre elles et ainsi changer de temps en temps vos exercices, on vous invite à consulter les quelques paragraphes qui vont suivre.

Les tractions en pronation

On appelle aussi ce type d’exercice le «?Pull-up?». Il fait davantage travailler les dorsaux grâce à un étirement musculaire significatif à partir d’une grande amplitude de mouvement lorsqu’on tend quasiment ses bras. Il se caractérise par la direction des paumes des mains vers l’extérieur ou l’avant et les pouces vers l’intérieur. Presque toutes les barres de tractions permettent de l’exécuter. Quoi qu’il en soit, le comparatif sur dr-muscu.fr peut vous aider à choisir le meilleur équipement. À ce propos, il faut se placer devant celui-ci avant de s’y agripper comme on vient de le préciser. Tout en expirant, on hisse son corps à la verticale jusqu’à ce que le menton soit au-dessus de la barre. On inspire et amorce en douceur pour que les bras se tendent. On peut ainsi continuer en répétant le mouvement.

Les tractions en supination

La prise du «?Chin -up?» se distingue par la position des paumes de mains vers soi-même et les pouces vers l’extérieur. Bien entendu, c’est tout l’inverse de la posture précédente. Elle se démarque par une allure spécifique où les épaules s’étendent et les coudes se fléchissent. La traction du corps s’effectue ainsi quand ces derniers descendent et passe d’arrière en avant. Lorsque les mains se placent d’une telle manière, il faut évidemment compter beaucoup plus sur ses biceps. À cet effet, on assiste à une augmentation de l’intervention musculaire, ces parties du bras se positionnant de façon mécanique et participant considérablement à l’aboutissement du mouvement. Il est clair que cette prise convient parfaitement pour ceux qui cherchent à cibler spécifiquement leurs biceps. Autrement, il est aussi possible de se tourner vers une variante particulière de cet exercice qu’on détaille dans le prochain paragraphe.

Les tractions lestées

On peut parfaitement varier sa séance d’entrainement en optant pour un tout autre type de tractions. Pour le réaliser, mieux vaut se procurer un gilet lesté crossfit, puisqu’il faudra certainement augmenter artificiellement son poids. D’ailleurs, ce genre de matériels ou plus précisément cette veste est de plus en plus adoptée par plusieurs adeptes de ce style d’entrainement, car il leur offre différents avantages. Il est par exemple utile pour ajouter de la résistance aux mouvements. Dans le cas présent, il est surtout indispensable dans la mesure où il permet de progresser en traction en dépassant une certaine limite du corps. Pour pratiquer cette variante de l’exercice, il serait avant tout préférable de faire appel à quelques kilos seulement. Au fur et à mesure où le corps sera capable de supporter plus de charges, on pourra en rajouter. On peut effectivement progresser durant ses séances de tractions en mettant des poids plus lourds.

sur le même sujet
barre de traction à domicile

Les divers atouts d’utiliser une barre de traction à domicile

Lire la suite
entraînement sur barre de traction

Les 10 meilleurs rameurs pour vos exercices à la maison

Lire la suite
barres de tractions

Barres de traction extérieurs, d’une efficacité certaine

Lire la suite